Santi-Shop
fruitlavandeplage
 /  / 
A A A

Articles extraits des lettres d'information de Santi-shop

Table des matières

La cosmétique naturelle ou bio (nov 2007)

Les cosmétiques ont tous une composition à peu près identique et sont constitués de trois composants de base : des excipients, des principes actifs et des additifs.

  • Un excipient est une substance qui a pour rôle d'accélérer la diffusion du principe actif dans notre épiderme. Il peut être d'origine végétale comme l'amande douce ou synthétique comme les silicones.
  • Le principe actif détermine l'action du produit : hydrater, adoucir, laver, etc.
  • Les additifs sont des adjuvants (pour colorer, parfumer, faire mousser, assouplir la crème,...), des conservateurs ou des colorants.

Les principaux ingrédients des cosmétiques du commerce sont issus de la pétrochimie et donc très bon marché (sodium lauryl sulfate, silicones, paraffine, huiles minérales, PEG, parabens...). Les produits de cosmétologie bio n'utilisent au contraire que des matières vivantes, qui ont subi un minimum de transformations. Ces matières premières, souvent végétales, étaient connues de la plupart des civilisations qui nous ont précédés. L'excipient est fait à partir d'eau (et souvent d'hydrolat) et d'huile bio de première pression à froid, de beurres végétaux et de cires. Les autres ingrédients sont en général des hydrolats, des huiles essentielles, des algues, des extraits de plantes, de l'argile...

Les produits bio sont plus respectueux de la peau que les classiques. Les ingrédients des produits classiques du commerce détruisent souvent le film hydrolipidique naturel de la peau. Ils dessèchent, irritent, couvrent (empêchant la peau de respirer) ou au contraire augmentent la perméabilité de la peau (et donc la pénétration des toxiques).

Les cosmétiques classiques peuvent provoquer à la longue des eczémas, des dermites ou de l'asthme. Ils contiennent souvent des composants comédogènes, allergènes, cancérigènes etc. Les produits bio ne sont pas nécessairement exempts d'effets secondaires mais c'est sans commune mesure avec les produits classiques.

Les cosmétiques "bio" certifiés ne sont pas testés sur les animaux, au contraire de la majorité des produits classiques.

Un produit bio contient souvent jusqu'à 35 % de principes actifs alors qu'il n'est pas rare d'en trouver moins de 1 % dans un produit classique.

Sachez distinguer les vrais produits bio des produits qui profitent de la mode "naturel". Du savon de pharmacie jusqu'au Marseillais, aussi chers soient-ils, ces produits qui profitent de la mode "naturel" ont en général moins de 5% d'ingrédients réellement naturels dans leur composition.

Comment (é)vider un tube de cosmétique ? (déc 2007)

Nous utilisons tous des tubes de dentifrice, crème, gel etc. Mais lorsqu'on les élimine, sont-ils vraiment vides ?

Pour le savoir et consommer le produit résiduel il suffit de couper le tube. Prenez un cutter, tenez fermement le tube à plat par la partie souple évidée et coupez dans la partie souple, parallèlement à et près de la base rigide. Séparez totalement la partie souple de la partie rigide.

Il ne vous reste plus qu'à vous servir. Et si la partie souple est trop longue pour arriver au fond, coupez-la encore dans le sens de la longueur.

Mais attention à vos doigts ! Ne vous coupez pas sur les bords du tube. Ceux-ci sont souvent légèrement coupant (surtout s'ils sont en aluminium).

Les élixirs floraux du docteur Bach (jan 2008)

Qui n'a pas de temps à autres des problèmes psychologiques à surmonter ? Peurs, doutes, découragement, manque d'intérêt sont des exemples parmi d'autres. Les élixirs du docteur Bach sont là pour vous aider dans ces moments difficiles et Santi-shop vous les offre dans la marque Biofloral. Pour en savoir plus sur l'approche du docteur Bach voyez le site des Fleurs de Bach ou achetez le livre "Guide Familial des Elixirs Floraux".

Une peau sèche (jan 2008)

En hiver la peau dessèche parfois plus qu'en été. Pourquoi et que faire ?

La peau sèche (xérose) provoque une sensation désagréable de tiraillement et de rugosité et peut toucher à peu près tout le monde, à tout âge, à des degrés divers. La plupart du temps, la peau s'assèche temporairement lorsque l'humidité ambiante est insuffisante. Ainsi, souvent, l'hiver la peau s'assèche sur l'ensemble du corps et les mains gercent.

Les facteurs qui contribuent à assécher la peau sont les suivants.

  • Les températures très froides, car l'humidité se fait alors plus rare. Souvent, les problèmes de peau s'accentuent durant l'hiver.
  • Un climat chaud et sec. Dans les régions désertiques, où les très fortes chaleurs font descendre l'humidité à moins de 10 %, la peau peut se dessécher rapidement.
  • Le vent. Par évaporation accélérée.
  • Le soleil. Source de chaleur, le soleil assèche la peau. Plus on s'y expose, plus la peau s'assèche.
  • Le chauffage des maisons en hiver, qui réduit l'humidité ambiante.
  • Les bains fréquents à l'eau chaude. Celle-ci dissout les substances grasses (sébum) qui se trouvent à la surface de la peau.
  • Les séances régulières de natation, surtout en eau très chlorée.
  • Le contact fréquent de la peau avec des savons, des produits de nettoyage domestique, des produits de maquillage, du parfum. En ce qui concerne les savons, ceux qui contiennent de l'alcool sont les plus asséchants.
  • La déshydratation, en raison d'une consommation insuffisante de liquides ou d'une perte importante d'eau, qui peut se produire lors d'un épisode de diarrhée grave ou d'un exercice physique intense et soutenu.
  • L'alcool, le café, en raison de leur effet diurétique.
  • Certains médicaments, comme les diurétiques et les antihistaminiques.

Cette liste nous donne des pistes pour agir sur les facteurs externes que nous pouvons contrôler. Pour contrecarrer l'effet des facteurs indépendants de nous il nous faut agir sur notre peau de l'intérieur (l'alimentation) et de l'extérieur (les crèmes).

Avant de voir comment lutter contre cet assèchement, voyons d'abord en quoi consiste une peau saine. La surface de la peau est protégée par un mince film protecteur composé d'un mélange de substances grasses et d'eau. Les matières grasses proviennent du sébum, produit par les glandes sébacées logées dans la peau. Le sébum lubrifie la peau, lui donne sa souplesse et la protège de la sécheresse tout comme de l'excès d'humidité. L'eau, quant à elle, est produite par les glandes sudoripares. Lorsque cette barrière protectrice naturelle est altérée, la peau s'assèche. Le rôle des crèmes et des lotions hydratantes est justement de recréer cette barrière protectrice, en plus de réhydrater l'épiderme.

Avec l'âge, la peau tend à être plus sèche, car les glandes sébacées sont moins actives. Et ce problème est plus présent chez les femmes que chez les hommes.

Pour garder une peau saine bien hydratée,

  • utilisez des savons sans alcool et privilégiez ceux qui contiennent des substances hydratantes, comme la glycérine ou le beurre de karité
  • ajoutez une huile dans votre bain
  • évitez les savons et shampooings qui contiennent du lauryl-sulfate, un agent qui dissout les graisses
  • appliquez régulièrement et généreusement une crème hydratante sur tout le corps (idéalement, tout de suite après la douche ou le bain, pour retenir l'humidité)
  • appliquez, si nécessaire, plusieurs fois par jour une crème hydratante sur les parties les plus sèches comme les mains, les pieds, le visage
  • consommez de l'huile d'onagre par voie interne à la cuillère ou sous forme de gélules

Les crèmes hydratantes ont des compositions différentes suivant leur application. Pour le visage, utilisez toujours une crème destinée au visage (crèmes légères) car des crèmes trop grasses boucheraient les pores, causant des comédons ou des infections.

En savoir plus

Un ventre plat (jan 2008)

Qui ne regrette le ventre plat de ses 20 ans ? Lorsque les années passent, la peau, telle un élastique, perd de son élasticité et souvent les muscles travaillent moins car on fait moins de sport. Comment muscler ses abdominaux sans danger pour le reste du corps et sans y consacrer trop de temps ?

La méthode est simple mais elle demande une certaine concentration.

Contractez et décontractez vos abdominaux en position immobile (debout, assis, couché). Faites-le à un rythme de une contraction toutes les 5 à 10 secondes lors de l'expiration et ensuite relâchez vos abdominaux progressivement lors de l'inspiration. Vous pouvez aussi prolonger la contraction en faisant une pause respiratoire après l'expiration (5, 10, 15 secondes selon vos possibilités). Pour savoir si vous les contractez bien, tâtez-les avec vos doigts ; il faut qu'ils soient durs comme du bois.

Quand faire ces exercices ? Profitez des moments ou vous ne bougez pas. Exemples : passager dans une voiture ou un bus, conducteur de voiture à un feu rouge ou dans un embouteillage, dans une salle d'attente, en vous brossant les dents, devant l'ordinateur etc. Vous serez surpris du temps disponible durant une journée.

Des orteils libres (fév 2008)

Vos orteils ne vous causent aucun soucis et vous n'y pensez pas. C'est merveilleux. Mais comme rien n'est éternel, prenez soin d'eux avant qu'ils ne se rappellent à vous.

Savez-vous croiser les mains ? C'est-à-dire mettre les doigts d'une main entre les doigts de l'autre. Certainement.

Mais savez-vous mettre les doigts d'une main entre les orteils du pied opposé ? Sans doute pas. Si vous n'y arrivez pas, c'est que vos orteils manquent d'espace et de souplesse.

Profitez de vos séances de massage des pieds avec une huile ou crème hydratante pour améliorer la situation. Ecartez vos orteils à l'aide de vos doigts et gardez les écartés pendant une dizaine de secondes : orteil après orteil. Essayez aussi d'introduire un doigt entre deux orteils. Progressivement vous arriverez à mettre un, puis deux, puis trois et finalement quatre doigts simultanément entre vos cinq orteils. Et lorsque vous les retirez, prenez conscience de la sensation de bien-être et d'espace que vous ressentez au niveau de vos pieds.

Le sucre (mar 2008)

Qui, de nos jours, peut dire qu'il ne consomme pas de sucre ? On en trouve dans beaucoup de produits et souvent en très grande quantité. Exemples : la confiture et le chocolat. Jetez donc un coup d'œil aux étiquettes.

Mais quels sont donc les différents sucres et leurs qualités respectives ?

  • Le sucre blanc. Il s'agit de saccharose, pur à 99,7 % ! Contrairement à une idée reçue, le fait qu'il soit issu de la canne à sucre ou de la betterave sucrière ne change guère ses caractéristiques, puisqu'il n'est plus qu'une formule chimique. C'est un produit raffiné source de calories vides: le corps, pour arriver à le digérer, va puiser les minéraux indispensables (attention à la déminéralisation) dans le squelette, les dents...
  • Le sucre roux (appelé aussi sucre brut ou brun, parfois sucre blond lorsqu'il est clair). Il est obtenu par cristallisation du jus de canne à sucre. La mélasse, particulièrement riche en sels minéraux et vitamines, est presque totalement exclue par ce processus de cristallisation. C'est un sucre de qualité, mais qui garde une certaine agressivité pour les dents, bien qu'infiniment moins que le sucre blanc.
  • Le sucre complet (ou intégral). Du pur jus de canne, séché par cuisson dans de grandes marmites et simplement réduit en poudre après refroidissement. Le plus riche en sels minéraux, il protège des caries et fortifie l'organisme. Son goût est très agréable et il s'intègre facilement aux pâtisseries, chocolat, café...

En conclusion, donnez la préférence aux aliments qui contiennent du sucre bio complet ou à la rigueur roux.

Les céréales (avr 2008)

Les céréales complètes bio, contrairement aux céréales raffinées plus communément consommées en ces temps modernes, sont des aliments riches en nutriments. Elles apportent des glucides (55 à 75%), des protéines (7 à 15%), des lipides (0,5 à 7%), des sels minéraux (1 à 4%), de nombreux oligo-éléments, des vitamines, des enzymes, etc.

Mais attention, leurs protéines ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels en un rapport équilibré. C'est-à-dire que pour avoir un apport protéique totalement assimilable il faudra les agrémenter d'autres aliments riches en protéines. On retrouve d'ailleurs de telles associations dans les plats traditionnels ancestraux comme le maïs et les haricots grains en Amérique du sud, le couscous et les lentilles/pois chiches en Afrique, le riz et le poisson ou dérivés du soja au Japon.

Certaines céréales contiennent du gluten ce qui rend leurs farines panifiables mais les interdit aux personnes atteintes de la maladie cœliaque. Pour ces dernières, riz, millet, sarrasin, quinoa sont à retenir ! Vous retrouvez ces céréales sur Santi-shop en différents conditionnements.

Si vous ne savez pas comment agrémenter une céréale, lancez sur Internet une recherche avec le nom de la céréale suivi du mot "recette". Vous voilà parti(e) pour de longues heures d'expérimentation. Bon appétit !

Les huiles essentielles (avr 2008)

Il vous reste des huiles essentielles ! Pourquoi ne pas les utiliser en diffusion atmosphérique pour profiter de leur parfum et de leurs propriétés ? A la toilette, déposez quelques gouttes sur le tube de carton au centre du rouleau de papier. A la cuisine, même approche avec les rouleaux de papier essuie-tout. Dans les chambres, utilisez les tentures, draps, oreillers (mais attention aux marques).

En préventif ou en curatif, contre les infections par exemple, déposez une goutte d'huile essentielle de citron ou d'eucalyptus sur le mouchoir que vous avez en poche ou directement à l'intérieur de la pochette de mouchoirs en papier. Pensez à bien refermer la pochette.

Conserver ses produits cosmétiques (avr 2008)

Pour une conservation optimale suivez les trois règles ci-dessous :

  • Refermer le contenant après usage : au contact de l'air, le produit peut perdre de ses qualités (parfum, texture, etc). Les conditionnements sont conçus pour bien conserver le produit et l'humidité d'une pièce n'a normalement pas d'effet si le contenant est bien refermé.
  • Protéger le produit de la lumière vive (surtout pour des emballages transparents).
  • Eloigner le produit des sources de chaleur : radiateur, soleil, etc.

Comme tout produit périssable, les cosmétiques portent sur leur emballage une indication de date limite d'utilisation.

Si la durée de vie est inférieure ou égale à 30 mois, l'emballage indique une date limite d'utilisation.

Si la durée de vie est supérieure à 30 mois : l'emballage indique une PAO (Période Après Ouverture). Le symbole, un petit pot ouvert, apparaît avec une durée (en nombre de mois) à ne pas dépasser après ouverture du produit.

Devez-vous éliminer un produit qui a dépassé une de ces deux dates? Pas nécessairement car si son odeur et sa texture n'ont pas changé vous pouvez continuer à l'utiliser sans crainte.

Augmentation du prix des aliments (avr 2008)

On en parle dans les médias : le prix des céréales et des aliments qui en découlent ne cesse d'augmenter.

Pourquoi le prix du blé et du riz sur le marché à terme a-t-il doublé en l'espace de quelques mois ?

  • Parce que les pays d'Asie (Chine, Inde...) augmentent rapidement leur consommation de viande et qu'il faut 10 kg de céréales pour produire 1 kg de viande.
  • Parce que la production de plusieurs biocarburants est basée sur les céréales. Un plein de biocarburant (60 l) consomme les céréales nécessaires pour nourrir une personne pendant un an.
  • Parce qu'il y a une spéculation monétaire (marché à terme) sur les céréales comme celle qui a court sur les actions.
  • Parce que le prix du pétrole a augmenté et en conséquence, celui des cultures et transports de produits agricoles.

Que pouvons-nous faire en tant que consommateurs ?

  • Réduire notre consommation de viande (principalement la viande rouge)
  • Consommer "bio" ou "équitable" car ces produits sont (actuellement encore) moins sujets à la spéculation monétaire. Si cela continue, verrons-nous bientôt les produits bio et équitables moins chers que les produits de l'agriculture classique ?
  • Consommer des produits bios locaux et de saison (moins de transport, donc moins de carburant) !
  • Marquer sa désapprobation pour les biocarburants issus de cultures supplantant celles de produits alimentaires.

les allergies aux graminées (mai 2008)

Que faire contre l'allergie au pollen et le rhume des foins qui est une allergie aux graminées ?

Le complexe "Allargem" de Herbalgem est un complexe protection qui rééquilibre le terrain allergique. Il peut être pris pour réduire l'intensité d'une crise d'allergie mais on le prendra de préférence en préventif, un flacon par an à commencer un mois avant le début des allergies. La durée du traitement sera proportionnelle dans un rapport de 1 à 2 à l'ancienneté de l'allergie.

Niveau des pollens au Luxembourg.
Niveau des pollens en Belgique.
Niveau des pollens en France.
Niveau des pollens : autres pays.

Le commerce équitable (mai 2008)

"Le commerce équitable est un partenariat commercial, basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d'équité dans le commerce international. Le commerce équitable contribue au développement durable en proposant de meilleures conditions commerciales aux producteurs marginalisés, essentiellement dans les pays du Sud, et en sécurisant leurs droits."

Le commerce équitable justifie son existence en citant l'article 23 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme : "Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine."

Au-delà de l'acte d'achat, le commerce équitable permet de sensibiliser les consommateurs aux difficultés auxquelles sont confrontés les producteurs du sud. En ce sens, c'est également un outil d'éducation.

Les commerce équitable possède trois dimensions :

  • socio-économique : des échanges commerciaux équitables et un développement durable.
  • éducative : d'autres modes de relations commerciales basées sur la confiance et la transparence.
  • politique : un engagement pour plus de justice dans les règles du commerce international.

Une des conséquences positives souvent oubliée du commerce équitable est de freiner l'immigration des habitants des pays pauvres vers les pays riches. En effet, s'ils peuvent vivre dignement grâce à leur travail, ils n'ont plus de raisons de vouloir s'expatrier.

La qualité des produits (mai 2008)

En quoi les produits cosmétiques disponibles sur Santi-shop sont-ils meilleurs que ceux des marques non bio (Nivea, L'Oréal...) ou même que les produits naturels en vente dans des magasins tels que Yves Rocher ?

Pour le savoir, comparez les ingrédients de la liste INCI. Et pour en comprendre la signification, établissez les fiches produit depuis le site de l'auteur du livre "La vérité sur les cosmétiques". L'exercice demande un peu de temps mais vous aidera à comprendre la différence.

Vous y trouvez aussi la raison pour laquelle un produit bio est plus cher qu'un produit standard. Exemple : un tensioactif issu de la chimie de synthèse coûte environ 2,6 euros le kilo alors qu'un produit naturel coûte de 5,0 à 20,0 euros le kilo. (plus)

Pourquoi les produits bio, cosmétiques et autres, sont-ils importants ? Voyez la bande annonce, ci-dessous, du film "Nos enfants nous accuseront."

Veuillez installer le plugin FLASH pour lire cette video

Traitement des coups de soleil (juin 2008)

La période estivale est propice aux coups de soleil. Comment les traiter au mieux ? Il y a bien sûr toute la gamme des produits du commerce du type "Après soleil". Mais vous pouvez aussi vous préparer votre potion miracle personnelle à partir d'huiles essentielles et d'huiles végétales bio.

Mélangez dans 10 ml d'huile de Jojoba, de macérat de Calendula ou de macérat de Millepertuis cinq gouttes d'huile essentielle de Lavande vraie ou de Lavande Aspic, de Géranium Rosat et d'Hélichryse (= Immortelle). Déposez quelques gouttes de ce mélange sur la zone du coup de soleil et massez délicatement jusqu'à pénétration du mélange. A recommencer deux à trois fois par jour (ou plus) suivant l'intensité de la brûlure. Ne pas exposer cette zone au soleil!

Les tiques (juillet 2008)

Les piqûres de tiques sont courantes en été chez les personnes qui ont un jardin ou se promènent en pleine nature. C'est une démangeaison locale qui nous signale la présence de la tique plusieurs heures après qu'elle se soit accrochée à nous. Celle-ci est noire et peut être de très petite dimension (1 mm).

Il faut absolument la retirer le plus vite possible. Mais comment le faire sans en laisser une partie dans la peau et sans l'écraser. L'idéal est de laisser la tique se détacher d'elle-même et ensuite de la retirer avec une pince à épiler en faisant bien attention à ne pas l'écraser.

Déposez sur la tique une goutte de la préparation suivante : 3 gouttes d'huiles essentielles de citron, de lavande et de tea tree dans 5 ml d'huile d'olive ou de jojoba. Laissez agir pendant quelques minutes, dix s'il le faut, et ensuite retirer la tique délicatement.

Vous garderez plus que probablement la peau boursouflée pendant quelques jours à l'endroit de la piqûre. Enduisez-la d'une goutte de la préparation ci-dessus deux à trois fois par jour jusqu'à disparition quasi complète de la boursouflure.

Si cette recette ne fonctionne pas chez vous n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Cette recette n'a pas été testée sur des animaux ou avec de grosses tiques !

Eau potable et désalinisation d'eau de mer (juillet 2008)

"Le dessalement de l'eau de mer n'est absolument pas une solution raisonnable à la crise mondiale de l'eau. Ces usines sont des monstres polluants, extrêmement gourmands en énergie et produisant une saumure toxique."

Le thé (août 2008)

Il vous réchauffe, vous hydrate, vous rafraîchit, vous aide à dormir, vous réveille ou tout simplement vous procure un moment de plaisir et de détente. De plus, il renferme une foule de principes actifs excellents pour votre santé. Ses anti-oxydants protègent vos cellules des maladies liées au vieillissement et il peut contribuer à prévenir la carie dentaire. (plus)

Le commerce équitable est-il équitable ? (sep 2008)

Lancé il y a plus de quarante ans, le commerce équitable a été fondé sur un cahier des charges assurant aux petits producteurs une rémunération plus élevée et donc plus juste de leur production. Les filières du commerce équitable étaient à l'origine caractérisées par de petites structures spécialisées, chargées de l'importation et de la vente directe aux consommateurs, en dehors des circuits classiques de distribution. Depuis une dizaine d'années, cependant, le commerce équitable a profondément évolué : il s'est élargi à de nouveaux produits, les volumes commercialisés ont augmenté et, avec la grande distribution et Internet, ses circuits de distribution se sont diversifiés. Quels sont les effets du commerce équitable au Sud ? Quel est le point de vue des consommateurs face à cette évolution ? Qu'en est-il au Nord ? Quel est l'avenir du commerce équitable ? Information et réflexions sur "l'Institut d'Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable".

Un monde étonnant. (sep 2008)

La population mondiale approche les 6,7 milliards d'individus et augmente de plus 200.000 personnes tous les jours !

77 millions de vélos ont déjà été produits en 2008 et près de trois fois plus d'ordinateurs !

Etonnez-vous, faites-vous peur et surprenez vos amis avec les nombres présentés sur Worldometers.

Notre corps, cet organisme sophistiqué (sep 2008)

Découvrez l'anatomie humaine comme vous ne l'avez jamais vue. Un site américain vous y invite. Il suffit de s'inscrire gratuitement sur Visible Body et vous aurez accès à des vues 3D sur lesquelles vous pourrez agir comme bon vous semble.

Le vin (nov 2008)

Une étude menée en Europe s'est penchée sur le contenu en pesticides des vins. 40 bouteilles de différents pays, dont 6 de vin bio, ont été analysées et le résultat vous décidera certainement à choisir les vins bio pour ces fêtes de fin d'année. (plus)

Les poches sous les yeux (avr 2009)

Les poches sous les yeux, une image parfois dévalorisante dans le miroir, on a tous et toutes connu cela! Certaines personnes y sont plus sujettes que d'autres. Pourquoi? Souvent héréditaire, ce phénomène est favorisé par le stress, le manque de sommeil, une alimentation riche en gras, le tabac ou la consommation d'alcool qui retiennent l'eau dans les tissus. De plus, le sommeil et la position allongée engendrent un ralentissement du système lymphatique. Le liquide s'accumule alors sous les yeux pour donner ces vilaines poches.

Comme c'est une zone très fragile, tout gonflement répété étire la peau sous les yeux et, à long terme, la fait vieillir plus rapidement. L'âge aidant, la peau perd de son élasticité et se flétrit.

Pour y remédier et démarrer votre journée en beauté, pensez à appliquer un contour des yeux. Drainant et boostant la microcirculation, il vous permettra de retrouver très vite un regard lumineux et pétillant! Le petit plus: appliquez-le en tapotant très légèrement pour un effet stimulant! (plus)

Les teintures-mères de plantes (mai 2009)

La teinture ou teinture-mère est une méthode de conservation des plantes médicinales. Il s'agit donc d'un extrait de plante hydro-alcoolique à haute concentration. Son gros avantage est une durée de conservation supérieure à trois ans.

La teinture est toujours produite à base d'une plante (jusqu'à 750 g de plante fraîche par litre de teinture) mais on peut mélanger par après plusieurs teintures différentes pour en combiner les effets.

L'avantage d'une teinture est qu'elle est prête à l'emploi, s'emporte facilement (au bureau, en voyage...), est très facile à utiliser et ne coûte pas cher. En général on la prend par voie interne mais certaines s'utilisent également en application externe.

Le principe de fabrication est le suivant. Les plantes sont hachées fin dès leur cueillette et ensuite, principalement (> 70%) en tant que plantes fraîches, mises à macérer au minimum 3 semaines dans de l'alcool et remuées quotidiennement afin de stimuler la dissolution des principes actifs. Notons que l'utilisation de plantes fraîches pour la macération n'est pas toujours possible ou souhaitable. Ainsi par exemple la teinture de bourdaine est produite à partir d'écorce séchée de 2 ans. La période de macération/remuage terminée la macération est décantée et les plantes sont pressées. Après filtration de la phase liquide, on obtient une solution claire à minimum 45 % d'alcool. Avec le temps peut apparaître un dépôt, phénomène naturel qui n'altère en rien la qualité de la teinture. (plus)

Guide Familial des Elixirs Floraux
£14,80
1 pc.
ALLARGEM - GC01 - bio
£20,61
50 ml